Find us on facebooklike

Dalit E-Mail Subscription

By subscribing to the below category, you will receive latest information directly to your email account.

  •  Delhi Dalit News
     Orissa Dalit News

  • Name
  • Email id

Latest News

Sri Lanka : information indiquant si les relations intercastes sont interdites

De l'information indiquant si les relations intercastes sont interdites et des renseignements sur les conséquences d'entretenir une telle relation n'ont pu être trouvés parmi les sources consultées par la Direction des recherches. Toutefois, plusieurs sources mentionnent que les valeurs et les systèmes de castes existent toujours au Sri Lanka (Sydney Morning Herald 30 août 2001; Australian Journal of Anthropology 1er déc. 2002; The DISAM Journal printemps 2003; HRW sept. 2001).
Dans un rapport de 2001 intitulé « Caste Discrimination: A Global Concern », Human Rights Watch (HRW) souligne qu'il existe deux systèmes de castes au Sri Lanka, [traduction] « un pour les Cinghalais et un autre pour les Tamouls » (ibid.). Les deux systèmes de castes sont nés en Inde, mais le système cinghalais n'est pas lié au varna hindou, ce qui, selon un chercheur américain, [traduction] « "a rendu le système de castes cinghalais modéré et humanitaire comparativement aux normes indiennes" » (ibid.). Le rapport ajoute que
ans les communautés tamoules et cinghalaises du Sri Lanka, le mariage entre une personne de caste supérieure et une personne de caste inférieure est encore découragé par la société. Les annonces matrimoniales dans les journaux sri-lankais placées par les Tamouls et les Cinghalais précisent régulièrement la caste à laquelle doit appartenir la personne recherchée par la famille (ibid.).
Dans une communication écrite envoyée à la Direction des recherches, une avocate établie à Colombo qui effectue actuellement des recherches sur les relations interraciales (Égalité des genres s.d.) a fait valoir que les personnes qui nouent des relations intercastes peuvent être exclues de leur groupe familial et que leurs enfants peuvent aussi être exclus, si la relation n'est pas acceptée par les deux familles (avocate 17 août 2003). Toutefois, l'avocate ajoute que des facteurs comme le lieu de résidence du couple (zones urbaines versus zones rurales), la situation sociale et économique, et les antécédents religieux doivent aussi être considérés, car ils ont tendance à jouer un rôle dans l'acceptation de la relation (ibid.).

Le groupe ethnique cinghalais au Sri Lanka est divisé en  Cinghalais du sud du pays » qui ont [traduction] « subi dans les zones côtières une acculturation coloniale plus prononcée » et en Cinghalais de Kandyan, [traduction] « habitants plus traditionnels des hauteurs qui doivent leur nom au Royaume de Kandy qui a résisté à l'emprise des Européens jusqu'en 1815-1818 » (Sri Lanka WWW Virtual Library s.d.). La caste Durava appartient au système de castes des Cinghalais du sud du pays (avocate 17 août 2003; 1UpInfo oct. 1988); il s'agit de l'une des trois castes du sud du pays composées [traduction] « à l'origine des personnes marginales ou de statut inférieur » (ibid.). Toutefois, les personnes appartenant à ces castes

ont tiré avantage de leurs métiers traditionnels et de leur emplacement côtier afin d'accroître richesse et influence durant la période coloniale. À la fin du XXe siècle, les membres de ces castes habitaient partout au pays, occupaient des emplois haut placés dans les domaines universitaire et des affaires, et appartenaient maintenant à une caste égale ou légèrement inférieure au Goyigama [le Goyigama est une caste élevée (The International Dalit Solidarity Network août 2002)] (ibid.).
Dans le même ordre d'idée, l'avocate sri-lankaise a fait valoir

auparavant les Duravas appartenaient à une caste inférieure, mais ils avaient obtenu [...] de bons résultats économiques liés à leurs activités. [Un] article de Michael Roberts intitulé « Elite Formation and Elites 1832-1931 » explique comment les Cinghalais du sud du pays ont mieux réussi sur le plan économique que les Cinghalais de Kandyan (considérés comme appartenant à une caste plus élevée que les Cinghalais du sud du pays) et ont même [étendu] leurs activités dans les districts de Kandyan [...]. Par conséquent, les décisions sur le mariage seront prises non seulement en tenant compte de la caste, mais [aussi] des relations familiales, de l'éducation et de la fortune personnelle. Par après, de nombreux Duravas ont embrassé une carrière judiciaire et sont devenus membres de la magistrature. Tout simplement, de nos jours, la décision sera tributaire de la position économique et sociale et non du simple fait d'être Durava (17 août 2003).
Cette réponse a été préparée par la Direction des recherches à l'aide de renseignements puisés dans les sources qui sont à la disposition du public, et auxquelles la Direction des recherches a pu avoir accès dans les délais prescrits. Cette réponse n'apporte pas, ni ne prétend apporter, de preuves concluantes quant au fondement d'une demande d'asile ou de statut de réfugié. Veuillez trouver ci-dessous la liste des autres sources consultées pour la réponse à cette demande d'information.